BIBLIOTHÈQUE

Gabriel Séailles

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 27 juin 1852
Mort(e) : 1922

Biographie :

Gabriel Séailles est un maître de conférence de la Sorbonne.

Après de sérieuses études secondaires, il entre à 20 ans à l’Ecole Normale Supérieure après avoir assisté à la défaite de 1870 et à la répression de la commune dont la violence l’a certainement très marqué dans son amour de la paix.
Enseignant d’une espèce particulièrement rare, il n’avait rien d’un dogmatique, de l’orgueil intellectuel, de l’imperturbable assurance que l’on prête au professeur. Il s’entretenait avec ses élèves, se reprenait, se corrigeait faisant preuve d’une grande sincérité annonçant une nouvelle réflexion. Il ne parlait pas ses cours, il les causait.
Mais Gabriel Séailles n’est pas seulement un enseignant, il est avant tout philosophe, esthéticien, écrivain, artiste. Son œuvre de début, sa thèse:«Le génie dans l’art» révèle ce que sera le cœur de sa doctrine, les recherches relatives à l’art.

Il est le successeur à la Sorbonne de Paul Janet, avec qui il avait écrit le manuel Histoire de la philosophie.Les problèmes et les écoles (1887). Il se consacre essentiellement à l'esthétique, avec sa thèse, Essai sur le génie dans l'art (1883) et ses travaux sur Léonard de Vinci, l'artiste et le savant (1892) ou sur Watteau (1901).

Gérard Séailles est également un défenseur très déterminé de Dreyfus, un membre actif de la Ligue des droits de l'homme et des Universités populaires. Il s'efforce de fonder une morale laïque dans Les affirmations de la conscience moderne (1903).


Publié par le même auteur

Les Affirmations de la Conscience moderne

Année: 2014
Vues: 736