BIBLIOTHÈQUE

Michel Wieviorka

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 23/08/1946

Biographie :

Michel Wieviorka (né le 23 août 1946 à Paris) est un sociologue français.

Administrateur depuis juillet 2009 de la Fondation Maison des sciences de l'homme, il est aussi le Président de l'Association internationale de sociologie. Directeur d'études à l'EHESS, il y dirige le Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques fondé par Alain Touraine en 1981. Il est d'autre part co-directeur des Cahiers internationaux de sociologie avec Georges Balandier.
Sa sociologie introduit une perspective qui tient compte de la globalisation, de la construction individuelle, et de la subjectivité des acteurs. La sociologie de l'action qu'il construit depuis ses premiers travaux sur les mouvements de consommateurs dans les années 1970 l'a conduit à étudier aussi bien des mouvements sociaux que des formes sombres de la vie sociale, comme le racisme, la violence, l'antisémitisme.
Sa reconnaissance internationale doit beaucoup à ses travaux sur le terrorisme (prix spécial du jury européen d'Amalfi 1989 pour son livre Sociétés et terrorisme) et autres conduites de haine et de violence ainsi que sur la globalisation et le multiculturalisme. Plusieurs de ses ouvrages sont traduits en anglais, en allemand, en espagnol, en portugais et en japonais.
Ses recherches sont volontiers comparatives à l'échelle internationale et il a mené des travaux dans plusieurs pays notamment en Pologne, en Espagne, aux États-Unis, en Amérique Latine, en Russie. Il est Président du jury de la Bourse Michel Seurat (Cnrs) et du Conseil scientifique du Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN). Également membre du Conseil scientifique de la Défense, il est, par ailleurs, président à Bruxelles d'un panel du Conseil européen de la recherche (CER ou European Research Council, ERC-7e PCRD).
À la demande de Valérie Pécresse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, il a rédigé un rapport sur la diversité en France publié en 2008 chez Robert Laffont où il anime par ailleurs la collection Le monde comme il va.
Le 4 décembre 2009, lors d'une interview au journal Libération au sujet de l'identité nationale, il déclare «l’existence d’un ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale est une catastrophe intellectuelle et politique pour l’image générale de la France.».
Il est par ailleurs le frère d'Annette Wieviorka et Olivier Wieviorka.


Publié par le même auteur

De la séparation des Eglises et de l'Etat à l'avenir de la laïcité

Année: 2005
Vues: 727