Categorie: ESSAIS
Editeur: Tallandier
Pages: 316
ISBN: 979-10-210-0277-7
Année: 2013

Vues: 692

Résumé

écrit par DocMan

On connaît Jules Ferry, on oublie à tort Ferdinand Buisson (1841-1932), « le génie de la laïcité ».


Directeur de l’enseignement primaire, professeur à la Sorbonne, député radical, président de la Ligue des Droits de l’Homme et de la Ligue de l’enseignement, prix Nobel de la Paix, il donne à l’école primaire ses lettres de noblesse
On lui doit le célèbre Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, véritable bible des instituteurs, et d’innombrables conférences, articles, et publications.
Après avoir brossé son portrait et retracé son itinéraire, Laurence Loeffel nous fait découvrir ou redécouvrir cette œuvre foisonnante sous forme d’extraits choisis et commentés d’une actualité qui ne manquera pas d’étonner.
À l’heure où l’on débat de l’introduction de l’enseignement de la morale laïque à l’école, il est bon de lire ou relire Ferdinand Buisson à la fois idéaliste et visionnaire.
Il y a près d’un siècle et demi, il a fait de la morale à l’école le cœur du combat pour la République et la démocratie.


Laurence Lœffel, inspectrice générale de l’Éducation nationale, spécialiste en philosophie de l’éducation, a publié notamment La Question du fondement de la morale laïque sous la IIIe République. Elle est coauteur du rapport Pour un enseignement laïque de la morale, remis à Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale