LES SONDAGES ET LE VOTE

Vers un régime d’opinion?
Date: 22 Avr 2020 19:00

A la fois technologie politique et pratique sociale, le vote nous apparaît paradoxalement comme un tissu d'évidences peu susceptible de retenir notre curiosité, mais aussi comme un ensemble d'énigmes dont certaines restent irrésolues. Par la vertu des sondages d'opinion, on sait - approximativement - pour qui les électeurs votent, mais beaucoup moins pourquoi ils le font. Quels genres d'échanges se (dé)nouent lors d'une campagne électorale ? Quels types de préférences s'y dessinent ? Quelle part de leur existence sociale et de leur trajectoire biographique les électeurs engagent-ils dans l'acte de voter (ou de ne pas le faire) ? Ré-interroger le(s) vote(s) sous trois rapports : l'élection comme institution censée assurer l'expression de convictions politiques ; les modèles d'interprétation des votes et la succession des "écoles " analysant " ce que voter veut dire " ; les controverses autour de la stabilité (versus volatilité) des électeurs, leur degré de compétence et la portée du processus d'individualisation de leurs votes.

Patrick Lehingue est professeur de science politique à l’université de Picardie et chercheur au CURAPP. Il est une figure centrale de la sociologie électorale française. Face aux Instituts d’Etudes Politiques, il est, avec Daniel Gaxie, l’un des rares professeurs d’université à s’être imposé dans l’analyse des votes contemporains dont il contribue, depuis au moins dix ans, à bousculer les routines et les codes. Il est l’auteur de Mobilisations électorales (en coll., PUF, 2005) et de Subunda. Coups de sonde dans l’océan des sondages (Le Croquant, 2007).

 

Téléphone
0140608600
Email
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site internet
Tarifs :
Entrée libre sur réservation
Adresse
72 Avenue Félix Faure

 

Toutes les Dates


  • 22 Avr 2020 19:00